Évènement

Lancement de Pour des écoles d’art féministes ! 

Samedi 25 mai 2024 à 17h

de 15h à 17h, à Bétonsalon
Lancement de l’ouvrage La Part affective (Paraguay Press) de Sophie Orlando et conversation avec Émilie Renard et Elena Lespes Muñoz.

de 17h à 18h30, à la Fondation Pernod Ricard
Lancement de Pour des écoles d’art féministes ! (2024), ouvrage collectif coédité par l’ESACM et Tombolo Presses
avec T*Félixe Kazi-Tani, Gærald Kurdian, Sophie Lapalu, Vinciane Mandrin, Michèle Martel, Sophie Orlando, Clémentine Palluy, Émilie Renard et Liv Schulman.

de 17h à 18h30, à la Fondation Pernod Ricard
Lancement de Pour des écoles d’art féministes ! (2024), ouvrage collectif coédité par l’ESACM et Tombolo Presses

Au programme : Présentation, lectures, discussion et tamponnage des ouvrages avec Sophie Lapalu, Michèle Martel et Clémentine Palluy en charge de la conception éditoriale ainsi qu’une partie des contributeur·ices de l’ouvrage : T*Félixe Kazi-Tani, Gærald Kurdian, Vinciane Mandrin, Sophie Orlando, Émilie Renard et Liv Schulman.

Le livre : Retranscrire un cycle de conférences, entretiens, workshops et groupes de discussion féministes intersectionnels dans une école d’art s’avère crucial pour partager des outils d’émancipation et bousculer les critères implicites qui structurent nos regards et nos pratiques (identification aux normes visuelles occidentales, représentations romantico-capitalistes de l’artiste-auteur*rice…). Il nous apparaît primordial de donner la parole aux artistes et à celleux qui les soutiennent sur leurs manières d’appréhender les relations de pouvoir voire de les déjouer.

Cet ouvrage a pour premier objet de partager les contenus accueillis et produits à l’École Supérieure d’Art de Clermont Métropole entre 2017 et 2022. Il est aussi l’occasion de travailler avec un groupe d’étudiant*es, d’artistes et de chercheureuses, pour penser la manière d’élaborer collectivement des invitations mais aussi l’élaboration de l’ouvrage ; il est un outil pour un travail pédagogique collectif et idéalement horizontal au cœur d’une institution hiérarchisée et hiérarchisante. Les invitations, la transcription et l’édition des textes se sont faits en commun.

Conception éditoriale : Lilith Bodineau, Adèle Bornais, Nelly Catheland, Charlotte Durand, Martha Fely, Lola Fontanié, Eulalie Gornes, Chloé Grard, Sophie Lapalu, Eden Lebegue, Michèle Martel, Sarah Netter, Clémentine Palluy, Mauve Perolari, Simon Pastoors, Rune Segaut, Danaé Seigneur

Textes : Nino André & Vinciane Mandrin, Rachele Borghi, Tadeo Cervantes, Adiaratou Diarrassouba, Kaoutar Harchi, T*Félixe Kazi-Tani, Nassira Hedjerassi, Gærald Kurdian, H.Alix Sanyas, Sophie Orlando, Émilie Renard, Liv Schulman, Danaé Seigneur, Pau Simon

Conception graphique : Morgane Masse
300 pages
Première édition : 700 exemplaires

 

de 15h à 17h, à Bétonsalon
Lancement de l’ouvrage La Part affective (Paraguay Press) de Sophie Orlando et conversation avec Émilie Renard et Elena Lespes Muñoz
Et pour les parent·es qui viennent avec leurs enfants, en parallèle, Beep beep ! : atelier flipbook, entre enfants, à partir de 5 ans

Dans La Part affective, Sophie Orlando chronique les transformations récentes du métier et de la vie d’enseignante. Son texte raconte les porosités qui se révèlent aujourd’hui dans les écoles d’art entre savoirs légitimes et savoirs minorisés. Il rassemble des voix d’artistes, des monologues intérieurs, des notes de cours, des contributions d’étudiant·es pour expliciter la fabrique des liens pédagogiques aujourd’hui, la manière dont ils reposent avant tout sur la circulation des affects. L’articulation de l’intime et du politique rend dès lors possible l’écriture d’un récit renouvelé de l’art.

Sophie Orlando est autrice, historienne de l’art et chercheure, professeure en histoire et théories de l’art à l’École Nationale Supérieure, Villa Arson, Nice. Elle tente de comprendre la fabrique des savoirs artistiques et les processus de leur dénormalisation. Elle a publié de nombreux articles sur les politiques identitaires, les Black studies et l’art contemporain en Grande-Bretagne (Revue de l’art, Muséologie) et en particulier sur le British Black Art (Critical Interventions, Critique d’art). Elle a conduit la monographie de l’artiste Sonia Boyce, Thoughtful Disobedience (Les presses du réel / Villa Arson). Elle a également co-édité un numéro des Cahiers du Mnam intitulé « Globalisées, mondialisées, contemporaines. Pratiques, productions et écritures de l’art aujourd’hui, 2013 ». En tant que chercheure du programme AHRC « Black Artists and Modernism » (2015-2018, UAL, Middlesex University, Londres), elle co-dirige avec l’artiste susan pui san lok et le commissaire Nick Aikens le colloque, puis l’ouvrage numérique Conceptualism : Intersectional Readings, International Framings (Van Abbemuseum, 2019). Depuis 2019, elle participe aux approches critiques de l’éducation artistique. Elle dirige une édition numérique et une collection d’ouvrages « La surface démange » à propos des pédagogies critiques, institutionnelles et alternatives en art.

 

Bétonsalon - centre d’art et de recherche
9 esplanade Pierre Vidal-Naquet
Rez-de-chaussée de la Halle aux Farines
Face aux Grands Moulins de Paris sur le campus de l’Université de Paris
F- 75013 Paris

Plus d'informations

Scan du livre Pour des écoles d'art féministes ! graphisme : Morgane Masse
Scan du livre Pour des écoles d'art féministes ! graphisme : Morgane Masse
Intervenants

T*Félixe Kazi-Tani
Gærald Kurdian
Sophie Lapalu
Vinciane Mandrin
Michèle Martel
Sophie Orlando
Clémentine Palluy
Émilie Renard
Liv Schulman

Date
Horaire
17h00
Lieu
Fondation Pernod Ricard
1 cours Paul Ricard
75008 Paris
Entrée libre
Cover of Sophie Orlando, La part affective, Paris, Paraguay Press, 2024.
Cover of Sophie Orlando, La part affective, Paris, Paraguay Press, 2024.

Prochainement

À l'auditorium 
Mercredi 3 juillet 2024 à 19h

< input > avec Mark Leckey

Confié à Julien Bécourt, le cycle <input> célèbre l’union entre les arts visuels et les arts sonores.